Panier Mon compte

AĂ©rodrome de la Lande
Rue du Petit Versailles
85180 Les Sables d'Olonne

Téléphone : 02 51 21 39 51
Mobile : 06 14 51 16 95
contact@vendee-evasion.fr

Apprendre Ă  sauter en parachute

La plupart des parachutistes te le diront. Le meilleur moyen de commencer le parachutisme, c’est le saut en tandem avec un moniteur. Les baptêmes de saut en parachute ont lieu dans tous les centres de parachutisme. Ensuite, si ton cœur est resté bien accroché et que tu en veux plus, tu peux enchaîner avec un stage PAC (Progression Accompagnée en Chute) pour sauter en solo. Ce stage a lieu sur plusieurs jours et te permet de bénéficier d’une formation autant théorique que pratique avec plusieurs sauts accompagnés par un instructeur. 

 

Le brevet A

Le brevet A t’autorise à sauter en parachute en autonomie au sein d’une école agréée. Pour l’obtenir, il faut effectuer au moins 15 sauts dont 6 encadrés lors d’un stage PAC. Le prix d’un stage PAC peut varier en fonction du nombre de sauts choisis. A la fin du stage, un moniteur vérifiera que tu as les connaissances nécessaires pour pratiquer le parachutisme en sécurité, et que tu sais plier ton parachute !

 

Le brevet B 

Le brevet B t’apprend à maîtriser la dérive, la maîtrise des évolutions autour des trois axes, la maîtrise d’une position autre qu’à plat face sol, la maîtrise des sorties "face moteur".

Pour y avoir accès, il te faut la validation du brevet A et totaliser au minimum 30 sauts, à raison d'environ 40 € par saut ( location equipement et place dans l’avion). L’examen se passe dans les locaux d'un club affilié à la fédération de parachutisme et n’est pas payant.

Suite à son obtention, tu peux pourras passer les brevets de spécialisation, dont le fameux B2 qui te permet de sauter avec d'autres parachutistes :

- le B1 pour la PA (Précision d’Atterrissage) et la Voltige,

- le B2 pour le Vol Relatif,

- le B3 pour le Voile Contact,

- le Bi4 (chute tête en haut et « track ») puis le B4 (chute tête en bas) pour le Freefly et le Freestyle,

- le Bi5 puis B5 (accès à la compétition) pour le Pilotage sous voile et posé en survitesse.

 

Le BPA

Le Brevet de Parachutiste Autonome sanctionne tes compétences à assurer la sécurité de ton largage lors d'une séance de pratique autonome, l’autonomie complète au pliage, le contrôle de ton pliage et de ton équipement, à effectuer certains sauts spéciaux sur une école de parachutisme agréée FFP (si le brevet C ou D n’est pas exigé), la pratique de la vidéo en chute, et permet de suivre une séance de sauts non encadrée par un moniteur.

Pour accéder au BPA il te faut totaliser 100 sauts et être titulaire au minimum d’un des brevets permettant l’accès à la compétition (B1, B2, B3, B4 ou B5).

 

Le brevets C 

Le brevet C indique que tu as la capacité aux vérifications d’embarquement et à l’encadrement de parachutistes à bord des aéronefs. La capacité à encadrer en salle de pliage, la capacité à la pratique des sauts spéciaux à l’exception des sauts hors zone agréées par la FFP, et vous donne l’accès au CQP plieur de parachute de secours, et l’accès aux formations d’initiateur et de moniteur fédéral.

Pour accéder au brevet C il te faut être titulaire du brevet BPA et totaliser au moins 200 saut.

 

Le brevet D

Le brevet D indique que tu as la capacité aux sauts de démonstration hors d’une école de parachutisme agréée par la FFP, la capacité aux sauts spéciaux et la pratique de saut lors de manifestations aériennes.

Pour obtenir le brevet D il te faut être titulaire du brevet BPA et totaliser au moins 300 saut.

 

 

La licence de parachutiste professionnel

Cette licence permet d’être rémunéré pour tout type de saut, il faut au minimum 350 sauts pour l'obtenir.

 L’examen comporte 3 parties :

Une partie théorique : celle-ci porte sur des domaines de compétences variés tels que L’aérodynamique, la construction des parachutes et équipements, les techniques de mise en œuvre des parachutes et leur utilisation, la météorologie, et la réglementation aérienne.

Une partie d'expertise médicale : durant laquelle le candidat doit passer une visite d'aptitude de personnel navigant dans un CEMPN (Centre d’Expertise Médical du Personnel Navigant).

Une partie pratique qui comprend des sauts de technique individuelle (saut sans instruments, saut de figures associés, saut de tours de dos, saut de précision d’atterrissage, piqué frein, vol relatif) et enfin une épreuve de largage de matériel (largage de petits colis (2 x 40 kg).

La majorité des Parachutistes Professionnels passent un deuxième examen pour devenir Pilote Biplace et sauter en « Tandem ». Il faut un minimum de 1000 sauts pour passer ce dernier.

 

 

Et toi ? Tu commences quand ? 😃

 

 

> > JE VEUX COMMENCER PAR UN TANDEM < <